Retourner aux articles de presse

Date de publication : 25/10/16

Auteur : Morgane Kubicki

Remplacer son conseiller bancaire par un robot

Encore peu connus en Europe, les robots-conseillers sont devenus une réelle alternative outre-Atlantique. En Belgique, les solutions sont de plus en plus nombreuses.

Même s’il est vendeur et certainement plus facile à placer dans un titre qu' »algorithme financier automatisé », le terme de robot-conseiller est sans doute mal choisi.
Surtout que ceux qui s’attendaient à voir un robot les acceuillir à l’entrée de l’agence bancaire risquent d’être déçus.
Quand on parle de robots-conseillers, c »est plutôt à un algorithme ou un ordinateur que l’on a affaire (…)

 

Accéder à l'article orginal